Autres informations et services officiels : www.belgium.be

Public health

Chirurgie de l’obésité: est-elle aussi sûre et efficace pour les adolescents ?

Plus de 13 000 opérations pour perdre du poids ont été réalisées dans notre pays en 2016 (données les plus récentes), ce qui représente une augmentation de plus de 80% au cours des 7 dernières années. À l’heure actuelle, ces opérations ne sont remboursées que pour les adultes dont le BMI (index de masse corporelle) est d'au moins 40, ou d’au moins 35 si la personne présente également un diabète de type 2.  Il a été demandé au Centre fédéral d’Expertise des soins de santé (KCE) s’il était opportun d'étendre ce remboursement aux jeunes et/ou aux adultes atteints de diabète dont le BMI se situe entre 30 et 35. Le KCE a également évalué l'efficacité et la sécurité de ce type de chirurgie, en collaboration avec l'Agence intermutualiste (IMA).

En Belgique, un adulte sur sept, et 3 à 5% des enfants et adolescents, sont en surpoids ou obèses (Index de masse corporelle - BMI ≥30). Or il est bien connu que l’obésité augmente le risque de nombreuses maladies : diabète, maladies cardiovasculaires, certaines formes de cancer, et des décès plus précoces. Sans parler de la stigmatisation et des souffrances psychologiques. Pour perdre du poids, ces personnes doivent changer leur mode de vie (alimentation, exercice physique), en s’aidant éventuellement de médicaments. Ce n'est assurément pas facile, et si cela ne suffit pas malgré des efforts prolongés et soutenus, elles peuvent envisager une intervention de « chirurgie bariatrique » (= relative à l’obésité), que l’on appelle aussi « chirurgie métabolique ».

Lire plus - 12/06/2019 13:11

Financement 2019 du Centre fédéral d’expertise des soins de santé

Sur proposition de la ministre de la Santé publique Maggie De Block, le Conseil des ministres a approuvé un projet d'arrêté royal concernant le montant à charge des frais d’administration de l’Institut national d'assurance maladie-invalidité, destiné au financement du Centre fédéral d’expertise des soins de santé, en 2019.

Lire plus - 07/06/2019 15:42

Inégalités de remboursement pour les personnes qui doivent recevoir une alimentation artificielle

Dans notre pays, 33 % des patients hospitalisés, 16 % des résidents de maisons de repos et près de 13 % des personnes âgées vivant à domicile souffrent de dénutrition. Un problème qui passe souvent longtemps inaperçu. Sa prévention et son traitement doivent se faire par étapes, en commençant par un dépistage (du risque) de dénutrition, puis des conseils diététiques, l’administration d’aliments adaptés ou enrichis, et enfin, dans certains cas, l'administration d'aliments via une sonde ou directement dans la circulation sanguine. En Belgique, les règles de remboursement pour ces formes d’alimentation sont complexes et à l’origine d’inégalités en termes de coûts, tant pour l’Inami que pour le patient. Ainsi, à l'hôpital, l’alimentation par sonde (alimentation entérale) est incluse dans le prix de la journée d'hospitalisation et ne coûte rien au patient, tandis que, à domicile, elle lui coûte entre 11 et 28 € par jour. À l'inverse, l’alimentation parentérale (par baxter, directement dans le sang) coûte environ 11 € par jour au patient à l’hôpital, mais est quasi gratuite à domicile.  Le Centre fédéral d’Expertise des soins de santé (KCE) préconise la suppression de ces inégalités.

Lire plus - 21/05/2019 14:03

Renouvellement du mandat de l'administrateur général de l’Agence fédérale des médicaments et des produits de santé

Sur proposition de la ministre de la Santé publique Maggie De Block, le Conseil des ministres a approuvé un projet d'arrêté royal qui renouvelle le mandat de l'administrateur général de l’Agence fédérale des médicaments et des produits de santé (AFMPS).

Lire plus - 26/04/2019 14:27

COMMUNIQUE DE PRESSE : Rejoignez-nous pour célébrer la Vaccination !

La fin avril marque une célébration importante : la semaine mondiale de la Vaccination de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Rejoignez le Conseil Supérieur de la Santé (CSS) pour célébrer et continuer à sensibiliser le public à l’impact des vaccinations sur la vie de tous, chez nous et dans le monde. A cette occasion le Conseil publie trois révisions de recommandations importantes ; l’adaptation du calendrier vaccinal de base, les recommandations pour la grippe saisonnière 2019-2020 et l’actualisation de ses recommandations pour la vaccination contre la rage en Belgique.

Lire plus - 25/04/2019 13:47

Un check up de notre système de santé en 121 indicateurs

Notre système de santé est régulièrement soumis à un « check up » de ses performances. C’est le Centre fédéral d’Expertise des Soins de Santé (KCE) qui tient le stéthoscope, en collaboration avec Sciensano, l’INAMI et le SPF Santé publique. Pour cette quatrième édition, 121 indicateurs ont été passés au crible. Le résultat : une analyse en 5 dimensions transversales et 5 thématiques spécifiques, qui constitue un véritable tableau de bord du système. Le rapport signale les points forts et faibles par des feux verts et rouges. Les feux verts vont, par exemple, au taux de survie à 5 ans après un cancer colorectal, à la mortalité néonatale ou au recours aux médicaments bon marché. Les feux rouges nous alertent sur la surconsommation d’antibiotiques, la baisse de la vaccination contre la grippe des personnes âgées ou encore les perspectives de renouvellement en médecine générale.

Lire plus - 24/04/2019 11:42

Sélection des candidats pour l'accès aux professions des soins de santé

Sur proposition de la ministre de la Santé publique Maggie De Block, le Conseil des ministres a approuvé quatre projets d’arrêtés royaux, les trois premiers conformément aux avis rendus par la Commission de planification le vendredi 1er février dernier.

Lire plus - 12/04/2019 20:04

L’usage prudent des antibiotiques doit être encouragé aussi bien chez les humains que chez les animaux

L’usage inapproprié des antibiotiques rend les bactéries de plus en plus résistantes, avec pour conséquences des maladies qui durent plus longtemps, des hospitalisations plus fréquentes et des décès. En Belgique, nous utilisons plus d’antibiotiques que la moyenne européenne dans les soins ambulatoires (surtout en médecine générale), dans les maisons de repos et dans l’élevage d’animaux destinés à la consommation. À la demande du SPF Santé publique, le Centre fédéral d’Expertise des Soins de santé (KCE) a cherché à comprendre les raisons de cette situation et a formulé 21 recommandations pour l’améliorer. Le KCE plaide notamment pour le développement d’un Plan d’action ‘One Health’ de lutte contre la résistance aux antibiotiques, qui implique aussi bien la médecine humaine que vétérinaire. Ce travail a été mené en concertation avec des experts et des porteurs d’intérêt des deux secteurs.

Lire plus - 03/04/2019 11:54

Le SPF Santé publique lance la campagne « Avec le Nutri-Score, choisissez plus facilement ! »

La Ministre de la Santé publique Maggie De Block a soutenu et adopté officiellement le logo Nutri-Score pour aider les consommateurs à faire des choix alimentaires plus sains en août dernier. Dans un contexte d’habitudes alimentaires déséquilibrées, elle voulait fournir un outil simple et efficace pour aider les consommateurs à comparer rapidement les aliments entre eux et choisir les aliments les plus favorables au plan nutritionnel.  Après une large consultation, elle a trouvé que le Nutri-Score français était le logo qui correspond le mieux à cet objectif.

Lire plus - 02/04/2019 11:30