Autres informations et services officiels : www.belgium.be

Equal opportunities

La protection des personnes transgenres contre les violences et les discriminations est toujours une nécessité

Bruxelles, le 18 novembre 2016 – À l’occasion du ‘Transgender Remembrance Day’ , l’Institut pour l’égalité des femmes et des hommes plaide en faveur d’une meilleure protection des personnes transgenres. Dans ce cadre, l’Institut réclame à nouveau la révision, d’urgence, de la loi relative à la ‘transsexualité’. Les conditions médicales strictes imposées par cette loi sont en effet contraires aux droits humains. Il reste également du chemin à parcourir au niveau de la lutte contre les discriminations. Bien que la discrimination fondée sur le changement de genre, l’identité de genre ou l’expression de genre soit interdite, de nombreuses personnes transgenres y sont encore confrontées dans la pratique. L’Institut a dès lors développé plusieurs brochures à ce sujet et formule quatre recommandations visant à mieux protéger les droits des personnes transgenres.

Lire plus - 18/11/2016 09:51

Les expériences des femmes enceintes sur le marché du travail : où en est-on ?

Bruxelles, le 16 novembre 2016 – L’Institut pour l’égalité des femmes et des hommes traite régulièrement des plaintes pour discrimination à l’égard des femmes enceintes. Femmes enceintes qui, malgré la protection offerte par la loi, perdent cependant leur emploi et sont licenciées en raison de leur grossesse. Quelle est l’étendue de ce problème et les choses se passent-elles parfois de manière positive ? En collaboration avec la Vlerick Business School, l’Institut lance une étude sur les expériences des femmes enceintes avec leurs collègues, chefs, collaborateurs, clients, fournisseurs,… Les entrepreneuses et les femmes à la recherche d’un emploi font également l’objet de l’étude.

Lire plus - 16/11/2016 15:11

Une compagnie d’assurance condamnée pour avoir discriminé une personne transgenre

Bruxelles, le 27.10.2016 - Madame X. était un homme à la naissance. Elle a subi une opération de changement de sexe en 1997. Depuis lors, elle vivait sa vie de femme sans le moindre problème. Jusqu’à ce qu’elle décide de contracter une assurance hospitalisation. La compagnie d’assurances n’acceptait de conclure une assurance hospitalisation avec elle que si la police contenait une clause d’exclusion spécifique fondée sur le fait qu’elle est transgenre. Le tribunal de première instance a estimé que cette disposition constituait une discrimination à l’égard des personnes transgenres.

Lire plus - 26/10/2016 14:42

Quotas de genre dans les conseils d’administration des entreprises cotées : où en est-on ?

Bruxelles, le 25 octobre 2016 – Moins d’un an avant l’entrée en vigueur de la loi du 28 juillet 2011 relative à la présence des femmes dans les conseils d’administration des entreprises cotées en bourse et des entreprises publiques, l’Institut pour l’égalité des femmes et des hommes dresse le bilan.

Lire plus - 24/10/2016 16:28

Deuxième rapport semestriel du plan fédéral 'gender mainstreaming'

Sur proposition de la secrétaire d'Etat à l'Egalité des chances Elke Sleurs, le Conseil des ministres a pris acte du deuxième rapport semestriel du plan fédéral 'gender mainstreaming'.

Lire plus - 07/10/2016 14:22

Recommandations pour supprimer les discriminations dans la transmission du nom à l’enfant

Brussel, 11.08.2016 - L’Institut pour l’égalité des femmes et des hommes a remis un avis aux cabinets des Ministres de la Justice, et de l’Égalité des chances en vue de modifier l’article de la loi du 8 mai 2014 sur la transmission du nom de famille accordant un droit de veto aux pères en cas de désaccord entre les parents sur de le nom à donner à leur enfant. Ses recommandations ont pour objectif de conseiller le législateur ayant l’obligation, avant la fin de l’année, de modifier la loi tout en veillant à respecter l’égalité des femmes et des hommes, à proposer une réparation aux mères discriminées et à ne pas engendrer de nouvelles discriminations.

Lire plus - 10/08/2016 11:09

Migrant-e et victime de violence entre partenaires : que faire ?

Bruxelles, le 8 juillet 2016 ––  Les victimes de violence entre partenaires doivent être protégées y compris lorsqu’elles sont en Belgique dans le cadre d’un regroupement familial. Les victimes et les professionnels méconnaissent souvent les droits et devoirs spécifiques liés à une tellesituation. C’est pourquoi, l’Institut pour l’égalité des femmes et des hommes a actualisé et traduit, en collaboration avec le CIRÉ, la brochure intitulée 'Migrant(e) et victime de violences conjugales. Quels sont mes droits ?'. Cette brochure sera largement distribuée prochainement auprès des parquets, de la police et des services d’aide et d’intégration.

Lire plus - 07/07/2016 15:12

L’écart salarial diminue, mais le temps partiel reste un piège pour les femmes

Bruxelles, le 28.06.2016 – Le rapport 2016 sur l’écart salarial, élaboré par l’Institut pour l’égalité des femmes et des hommes et le SPF Emploi, Travail et Concertation sociale, montre qu’en 2013, une femme gagnait en moyenne 8% brut de moins par heure qu’un homme en Belgique. Sur base annuelle, et donc en tenant compte du travail à temps partiel, l’écart salarial s’élevait en moyenne à 21%. Ces chiffres représentent une amélioration d’1 point de pourcent par rapport au rapport précédent. Ces dernières années, nous n’observons toutefois qu’une lente évolution vers davantage d’égalité salariale entre les femmes et les hommes.

Lire plus - 27/06/2016 17:34

L’égalité en Europe : une valeur qui demande un engagement plus clair

Les organismes de promotion de l’égalité en Europe, dont Unia et l’Institut pour l’égalité des femmes et des hommes en Belgique, ont un rôle indispensable aujourd’hui dans l’Union européenne. Ils doivent obtenir davantage de garanties de pouvoir exercer leur mission dans de saines conditions d’indépendance et de ressources. Equinet, le réseau européen des organismes de promotion de l’égalité appelle à des standards plus clairs et plus affirmés à cet effet.  

Lire plus - 15/06/2016 13:15

La loi « sexisme » compatible avec la liberté d’expression

Bruxelles, le 25.05.2016 –Un recours avait été introduit en annulation devant la Cour Constitutionnelle contre la loi du 22 mai 2014 tendant à lutter contre le sexisme dans l’espace public. Selon les requérants, celle-ci n’était pas suffisamment claire et praticable et nuisait à la liberté d’expression. L’Institut pour l’égalité des femmes et des hommes est intervenu auprès de la Cour pour défendre la loi et se réjouit que toutes les objections de principe à son encontre aient été rejetées.

Lire plus - 25/05/2016 16:18